que de lutte en moi de questions qui tournent en rond

← Retour au journal

octobre 2017

papa imaginaire

J'ai bien compris J, tu n'es pas mon papa, et mon vrai papa, n'est pas le papa dont j'aurais besoin. Mais je ne sais même pas ce que c'est que le papa de mes rêves. Si je m'appuie sur toi J, quelle part de mon papa imaginaire m'apportais tu? Tu me faisais vivre. Comme mon vrai papa quand j'étais toute petite, il m'emmenait au bistrot avec les copains dans la fumée. Les hommes jouaient aux cartes. J'étais fière quand tu m'emmenais avec toi. Et toi aussi J j'étais si heureuse quand tu m'amenais avec toi. Mais ce ne sont pas les lieux les gens qui me faisaient du bien, c'était d'être (...)